Colloque international CEAQ-GREAS Madrid, Paris, Sao Paulo

Colloque international CEAQ-GREAS Madrid, Paris, Sao Paulo

Colloque international de Madrid, Paris et Sao Paulo
Patrimoine et circulation d'imaginaires,
organisé par Roberto Falcon et Apolline Torregrossa
du 28 au 31 octobre 2014, sites étant réliés par video conférence. 

Xavier Bolot a présidé la seconde table ronde de la journée paisienne du jeudi 30 octobre à 11h, amphithéâtre Lavoisier Sorbonne, avec les interventions de
Lilian Amaral, Université de Goias, Brésil, 
Cécile Dubois, Université de Rennes,
Zita Possamai, université de Rio Grande Brésil, 
sur le thème Liens entre personnes et patrimoines.

L'analyse et la synthèse des débats ont permis de mettre en lumière sur les champ d'expérience du Patrimoine, comme sur d'autres champs scientifiques ou philosophiques, les Trois Réalités physique, perçue et représentée.

http://www.oepe.es/congreso

DOCUMENT(S)

Séance de travail

Séance de travail

Xavier Bolot a présenté au GREAS, le 14.5.2014 salle J227 de la Faculté des Sciences Sociales, 45 rue des Saints Pères, Paris 75006, une réflexion sur le thème « Illusions, fantasmes et symbiotique du monde physique ».
Des exemples matériels simples permettent de montrer que nos perceptions sont des illusions, nos représentations des fantasmes et que nous sommes le monde physique qui est un monde symbiotique. Ainsi est construite la respiration du vivant. Cette approche ternaire permet  de nourrir les recherches des sociologues en mettant en situation leurs approches et la créativité des artistes en leur proposant le "Trait virtuel" ou la "Lumière neutre".

Performance lyrique

Cette performance  s'est déroulé galerie Pictura en février 2013 et consistait a dévoiler une série de peintures intitulées Touterelles dans le cadre de la défense de droits de la femme au travers d'une recherche plastique dans une atmosphère sacrée. Trois professionnelles ont interprèté le duo finale de l'acte I de l'opera Jules César de Haendel : Marine Bernard, soprano, Aline Quentin, mezzo soprane, Sandrine Luzignant, harpiste.

La liberté de la femme est une valeur fondamentale qui sous-tend nos démocraties.

Elle est un combat quotidien, contre les fanatismes religieux ou non, l’exclusion et finalement l’esclavage.

Si nous laissons les libertés de la femme reculer nous retrouverons des situations dignes de celles du Moyen Age.

Rien ne fait reculer le goût du pouvoir et ses tentatives de réduire l’humanité de chacun à un standard docile.

Quand on ne sait pas habiter son corps, quand on ne respecte pas l’homme ni la femme, on tient alors des propos en forme d’idées platoniciennes, d’idéalisme romantique ou de concepts fantaisistes.

La croyance, par nature sans fondements, tente de refouler la connaissance qui risque de la remettre en question.

Dans notre pays, la femme n’avait pas la liberté de disposer de son corps, ni le choix de son époux dans une société de droit patrimonial et des religions du Livre, ni le droit d’avorter d’un homme qu’elle n’aime pas. Aujourd’hui elle doit encore se défendre en justice pour quitter une brute qui la bat (200.000 femmes chaque année) parfois à mort (166 femmes en 2007), pour témoigner d’un viol (130.000 par an), pour garder ses enfants, pour vivre avec un autre homme ou une autre femme.

La bourgeoisie conservatrice, hypocrite et moralisatrice, qui n’hésite pas à abandonner ses enfants de l’amour, qui ne dit mot de ses prêtres pédophiles, ne laissera pas, jusqu’à son dernier souffle, les femmes vivre selon leurs choix.

La liberté, à commencer par celle de la femme, a toujours été en danger, exposée à la bêtise. Nous devons rester vigilants et actifs pour la sauvegarder.

Nouveau regard sur les sciences de la vie et les arts du vivant

Trois ouvrages complémentaires nous permettent d'accéder à une nouvelle perception du monde : Dessiner en Perspective Réelle, La Lumière Neutre, Comment Représenter l'Action.

Les apports des sciences de la vie nous permettent en effet d'accéder à des techniques et des performances de représentation. Encore faut-il avoir la curiosité et la volonté d'y accéder.

Les Trois Réalités, présentées par l'auteur

L'Harmattan a ouvert sur You Tube des vidéos intitulées Paroles d'auteur.
Xavier Bolot y donne deux clés pour aborder le monde postmoderne :
d'abord celle des Trois Réalités, physique, perçue et représentée,
ensuite celle des deux points de convergence des avancées actuelles dans les différents domaine des connaissances à savoir l'omniprésence du hasard et l'échange symbiotique du vivant avec son environnement.
De nombreux exemples du quotidien, simples et concrets illustrent ce livre, invitant le lecteur à s'impliquer dans une recherche permanente du monde au lieu d'attendre passivement les explications qui effacent tous les plis du vivant.
Ce livre est écrit pour ceux qui aiment la vie dans toutes ses richesses.

Performance de dessin et de danse

La performance consistait à dessiner des danseurs en train de danser, improvisant sur une musique de salsa.
Hernan Zambrano et laura Moulinoux dansaient tandis que Xavier Bolot appliquait les techniques exposées dans ses ouvrages La Lumière Neutre et Comment représenter l'action. Les ébauches exécutées ne sont ni des photographies  ni de successions d'immobilités. Chaque ébauche est exécutée en quelques minutes et rassembles des éléments saisis au hasard. Le cerveau anticipateur du lecteur reconstitue la scène et la vie.

Danse et Lumières

Producteur Xavier Bolot, danseurs et réalisateurs Hernan Zambrano et Laura Moulinoux, caméra et lumières Adrian Caicedo et Vasyl Odrekhirskyy.
Xavier Bolot a voulu développer, le 9.9.2012 au château de Villemenard, l'expérience de Johansson de 1992 qui permettait de deviner dans le noir l'activité de personnages auxquels on avait accroché à chaque articulation un point lumineux.
A Villemenard les danseurs ont interprété une salsa tandis que Xavier Bolot les dessinait en public sur le vif en mouvement.
Durant toute l'exposition qu'en suivi de 15 ébauches de 120x150cm sur kraft marouflés sur toile, la vidéo Danse et lumières réalisée à Paris pour l'occasion a été présentée.

Présentation en Sorbonne des "Trois Réalités"

Présentation en Sorbonne des "Trois Réalités"

Le 22.01.2014 en Sorbonne, 12 rue Cujas, salle des thèses E637, galerie Claude Bernard, escalier P.
Xavier Bolot présente son dernier ouvrage "Les Trois Réalités" actuellement sous presse chez l'Harmattan.
Ces trois réalités physique, perçue et représentée, font l'objet d'observations ici, maintenant et dans leurs évolutions.
Qu'en est-il aujourd'hui dans notre monde postmoderne?
Application aux arts du vivant.

DOCUMENT(S)

Congrès du CEAQ Paris V Descartes Sorbonne

A cette occasion j'ai apporté une contribution intitulée "Une approche postmoderne de l’émotion et de l’imagination. Application aux arts collectifs du vivant".
Ce travail explore un lien entre les neurosciences et les comportements individuels et collectifs tels ceux de la transe ou de l'effervescence.
Le 21.06.2013
12 rue de l'Ecole de Médecine, 75005 Paris, salle du conseil Paris V Descartes Sorbonne.

DOCUMENT(S)

Conférence " Les Trois Réalités, physique, perçue, représentée"

Conférence " Les Trois Réalités, physique, perçue, représentée"

Le 4.06.2013 Xavier Bolot a donné une conférence à l'amphithéatre de la Chambre des Métiers de Bourges.
Le thème a été celui des trois réalités physique, vecue et représentée comme évidence pratique dans notre monde d'aujourd'hui.
De nombreux exemples concrets ont été donnés dans les domaines aussi variés que l'architecture, l'économie, la philosophie, la physique, la psychologie, les comportements individuels ou collectifs, la biologie, les arts du vivant.
Nous vivons au coeur ce dette trilogie. En tenir compte nous permet de préciser nos pensées et d'éviter des malentendus.
Nous entrons alors dans la postmodernité.

  • Conférence " Les Trois Réalités, physique, perçue, représentée"
  • Conférence " Les Trois Réalités, physique, perçue, représentée"
  • Conférence " Les Trois Réalités, physique, perçue, représentée"