TANGO - Vision dans l'action




Conférence, salle du Conseil du Conseil Général du Cher, "Découvrir les arts du vivant : le hasard, l'instant, l'action"

Conférence, salle du Conseil du Conseil Général du Cher, "Découvrir les arts du vivant : le hasard, l'instant, l'action"

Le 7.02.2013 Xavier Bolot a présenté son nouveau livre
Comment représenter l'action, publié chez L'Harmattan, Paris.
A cette occasion l'auteur a présenté deux de ses productions vidéos
Performance de tango et de peinture, dans quelle on voit le peintre dessiner et peindre des danseurs en train de danser,
Danse et Lumière où l'on voit le réalisateur Hernan Zambrano danser avec Laura Moulinoux  une salsa dans l'obscurité avec, sur une idée de Xavier Bolot, des petites lumières fixées sur leurs articulations. Il s'agit d'une application pratique des travaux des neuroscientifiques François Michel (1970) et de Johansson (1972). Les points d'articulation permettent en effet à la zone MT de la voie dorsale de la vision d'identifier le mouvement.
Voir le chapitre Vidéos de ce site.

DOCUMENT(S)

CEAQ Centre d'Etudes sur l'Actuel et le Quotidien Paris V Descartes Sorbonne

CEAQ Centre d'Etudes sur l'Actuel et le Quotidien Paris V Descartes Sorbonne

Ce centre de recherches a été fondé par Michel Maffessoli Professeur à la Sorbonne et Georges Balandier Directeur  d’études à l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales.
A la suite d'un échange de présentation de nos livres le  Professeur Maffesssoli m'a acceuilli le 4.2.2013 dans son centre d'études. Mon but est d'explorer les prolongations possibles de mes recherches sur les arts collectifs du vivant à la lumière des  travaux du CEAQ sur l'homme postmoderne.

Performance lyrique et peintures en Lumière Neutre, exposition galerie Pictura Bourges

Performance lyrique et peintures en Lumière Neutre, exposition galerie Pictura Bourges

Le 18.01.2013, nous avons entendu l’évocation lyrique d’un temps du bonheur au bord d’une rupture imminente. Un soldat est apparu, elles ont compris qu’elles allaient être séparées.
La simple apparition d’un objet ; et à fortiori d’un objet aimé, change mon équilibre chimique, l’équilibre perturbé est remplacé par un nouvel équilibre, dans un échange dynamique entre deux êtres.
Mais le temps de cet équilibre dynamique est néanmoins limité.
Une rupture apparaîtra fatalement.
L’émotionest cet état transitoire biologique né de cette rupture de mon équilibre interne.
Dans cet état de transe l’objet me change chimiquement, je vois donc autrement l’objet, lequel devient donc un nouvel objet qui va me modifier à nouveau,
et ainsi de suite dans un échange permanent d’information.
Le peintre a saisi un signifiant et, changeant d’état, peut en saisir un autre et arrive maintenant le besoin de continuer une exploration multi sensorielle de l’objet.
Cet échange d’information est intense entre l’Objet et le Soi.
L’information n’est pas l’énergie mais accompagne toujours l’énergie.
Un intense échange d’énergie s’opère entre les modèles et le peintre.
C’est un échange d’énergie provoqué par la modification de l’environnement par la seule présence de l’objet, mon corps vivant étant en permanence en échange avec l’environnement.
Voir au chapitre Vidéos Performance lyrique et les trois documents en ligne.

DOCUMENT(S)

Radio Résonance

TV et radios

BipTV  a consacré le 23.1.2013 un moment d'actualité au sujet de la parution de Comment représenter l'action.
Radiorésonance a consacré une émission en novembe 2012 sur la Vision dans l'action à l'occasion de la performance Tango et Dessin lors d'une biennale des arts contemporains de Bourges.
Radiorésonance a également consacré en décembre 2012 une émission à l'occasion de la performance lyrique pour le vernissage chez Pictura d'une exposition consacrée à Un moment de bonheur.
France Info Sciences animée par Marie Odile Monchicourt  avait aussi consacré en 2006 un interview sur la Perspective Réelle.
France Bleu s'est à plusieurs reprises intéressé à La Lumière Neutre en 2009 et 2010.

Performance de tango argentin et de dessin, biennale off des arts contemporains de Bourges

Performance de tango argentin et de dessin, biennale off des arts contemporains de Bourges

Le 14.11.2012 performance de dessin et de danse à Bourges, place Gordaine, Café in,18h15.
La performance de tango argentin consiste pour les danseurs à improviser sur la musique.
La performance du dessinateur consiste à saisir sur le vif leur action.
L’action ne se réduit pas au mouvement.
Il s’agit de saisir le vivant hors équilibre, en transformation, dans son intention d’action.
Le peintre saisit comme ils viennent, au hasard, les gestes dans des instants successifs qui déroulent le présent.
Cela se fait naturellement quand les cerveaux des danseurs, du dessinateur et la musique sont synchrones et que le dessinateur danse avec les danseurs.
Le cerveau du spectateur, à la vue du dessin, reconstitue la séquence de la scène et la présence du vivant.
Cette technique est expliquée dans le troisième livre de Xavier Bolot Comment représenter l’action,
Edité chez L’Harmattan, 7 rue de l’Ecole Polytechnique 75005 Paris
Disponible au 01 40 46 79 20 chez L’Harmattan ou bien sur Amazon et dans toutes les librairies

DOCUMENT(S)

Performance de salsa et de dessin au château de Villemenard

Performance de salsa et de dessin au château de Villemenard

Le 09.09.2012, 15h, grande salle du câteau de Villemenard.
Qu’y a-t-il donc de d’innovant dans cette performance exécutée par un dessinateur et deux danseurs à Villemenard ?
Précisément le fait de dessiner, dans le présent, des danseurs en train de danser.
Le présent n’est pas l’instant que l’on saisit dans une attitude, dans un appareil de photo, dans une forme qui serait diluée par le mouvement, dans une dématérialisation de l’image.
Le présent se déroule dans le temps avec toutes les émotions multi sensorielles qui l’habitent, dans l’échange d’énergie avec le vivant hors équilibre perçu et représenté.
Degas a dessiné des danseuses, mais n’a représenté que des attitudes statiques, à une époque classique ou la chorégraphie présentait une succession de tableaux.
Delacroix a esquissé, de mémoire, des chevaux en pleine course avec un trait multiple et ouvert.
Rembrandt (dessin de L’enfant Capricieux) et Wouters (bronze de Souci domestique) ont représenté les premiers des personnages hors équilibre.
Xavier Bolot, dessinateur et peintre, a systématiquement, sur le thème « Vision dans l’Action », dessiné et peint sur le vif des danseurs en action en public. Il propose une réflexion et une pratique d’application aux arts du vivant des neurosciences et des sciences de la vie.

DOCUMENT(S)

L'harmattan édite "Comment représenter l'action"

L'harmattan édite "Comment représenter l'action"

Ce travail paru en juillet 2012 est le troisième d'une trilogie sur les arts du vivant après
Dessiner en Perspective Réelle
et La Lumière Neutre.

Comment représenter l'action approche le vivant en trois parties iconoclastes:
le hasard est notre richesse,
l'émotion et la connaissance,
les états de conscience de l'artiste.

Cette approche remet en question notre conception traditionnelle de l'homme et nous permet, à titre d'exemple, d'utiliser nos facultés pour dessiner des danseurs en train de danser ou des saltimbanques en action.

Performance "Dialogues des corps et dessin" à Sancerre, galerie Martine Charpin

Performance "Dialogues des corps et dessin" à Sancerre, galerie Martine Charpin

Le 2.06.2012 à19h, galerie Martine Charpin, place du Connétable, Sancerre.
Le travail entrepris ici par Xavier Bolot, Camille et Georges vous invite à connaître la vie d’un atelier, dans l’intimité de sa recherche.
Sous un aspect chorégraphique, mouvements, spontanéité du geste et fascination du vivant seront convoqués.
Cette performance met en relief la complexité de capter le réel, le geste juste et le langage corporel.
Le rituel de la création y est donc présenté, viscéral et spirituel, proposant une confrontation d’échanges intenses dans un monde du silence.
Le contrepoint entre corps dessinés et corps actifs tente de révéler cette inépuisable question : Qu’est-ce que percevoir l’autre ?

DOCUMENT(S)